Du rêve à la Réalité

1 juillet 2022

Cécile, pilote d’hélicoptère !

 

Portrait métier

Dans le cadre de notre Semaine Formul’mix dédiée à l’égalité et la mixité professionnelles, nous avons rencontré Cécile Botta, pilote d’hélicoptère, qui dès l’âge de 12 ans, pilotait des planeurs. ✈️ Après une carrière dans l’armée de l’air, voilà maintenant 22 ans qu’elle a le privilège, quasiment tous les jours, de voir notre île de haut ! 

Pilote d’hélicoptère… t’es-tu réveillée un jour en te disant : C’est le métier que je veux faire plus tard ?

C’est un peu ce qui s’est passé … j’avais 8 ans et je me suis dit que ce serait top de faire pilote de chasse …. de se poser de nuit sur un porte avion : j’ai trouvé l’idée franchement fabuleuse et elle ne m’a jamais quittée ! Par ailleurs, le métier de militaire, dans l’armée de l’air, m’a toujours intriguée : être sur le terrain, partager des missions, partager le même état d’esprit, avoir des objectifs … Finalement toute ma carrière a été guidée par 2 objectifs qui coïncident avec mes valeurs : porter secours et être utile.

 

Dis-nous en plus sur ton parcours !

Mes 2 passions sont le vol et l’environnement militaire. A l’époque, en 1992 précisément, au sein de l’armée,  on ne recrutait pas de femme ni dans la « chasse », ni dans les « transports tactiques ». C’est arrivé quelques années après. Alors j’ai demandé : qu’est-ce que je peux faire ? Et on m’a dit : Pilote d’hélicoptère ! J’ai alors suivi une préparation militaire dans laquelle j’ai été formée au vol : avec une partie théorique et une partie pratique avec un nombre d’heures de vol précis. Mais il faut savoir que l’on peut devenir pilote d’hélicoptère par la voie civile où le côté financier n’est pas négligeable …

Raconte-nous ton métier !

Je dois le dire : je m’éclate tous les jours ! Bien sûr, il y a des contraintes : les vols commencent dès les premières lueurs du jour … 4 heures ou 5 heures en fonction des saisons … C’est fatiguant, prenant, j’ai un weekend de repos par mois … mais ça vaut le coup ! A côté de tout cela, le panel de mission est diversifié (vols touristiques, travaux d’intérêt public, missions avec des sociétés privées …), je m’émerveille devant les paysages de La Réunion, je vole dans des zones inaccessibles à pied, comme le Trou de Fer … je vois les reliefs et les couleurs de notre île changer au fil du temps … bref, je voyage tous les jours !

Un conseil à donner pour les jeunes filles qui souhaitent devenir pilote d’hélicoptère ?

Ne revenez pas en arrière au niveau des mentalités concernant l’égalité filles-garçons, femmes-hommes … avancez ! Ne vous mettez pas de barrière … pour aller au bout de vos ambitions !

Merci Cécile, pour ton enthousiasme, ton accueil et d’avoir partagé tout avec nous ! Peut-être qu’une petite fille verra une lueur naître dans ses yeux et décidera d’aller au bout de ses rêves et de ses ambitions à la lecture de cette interview !

Découvrez aussi…

Gourmandise et chocolat

Gourmandise et chocolat

Pascal Bailly, chocolatier et gérant de la Patisserie Morlet à Saint-Pierre !   Racontez-nous votre parcours J’ai...

Les fleurs sont à l’honneur

Les fleurs sont à l’honneur

Annalysa, fleuriste à Plateau Caillou !   Raconte-nous ton parcours... comment es-tu devenue fleuriste ? J'ai...